Forums | Contact | Plan du site Menu Accueil » Contrôle de gestion

Inscription - Connexion

Pseudo:
Pass:
Se souvenir de moi


 
Analyse des coûts
Méthode traditionnelle
Méthode ABC
CV, CF et point mort
Coût direct, coût spécifique
Coût marginal
Imputation rationnelle des CF
Les prix de cession interne
Les coûts cachés
Le coût cible
 
LA BUDGETISATION
Présentation et organisation
les comptes prévisionnels
 
Le budget commercial
Etablir des prévisions de vente
- Budgétisation des ventes
 
Le budget de production
Programme de production
Budgétisation des charges
Intégration verticale
 
Le budget d'approvisionement
Optimiser les achats
Programme des achats
Budgétisation des achats
Gestion des stocks
 
Les budgets des services généraux
Les services concernés
Analyse de la valeur
Procédure BBZ
 
Le budget de trésorerie
Budget des encaissements
Budget de la TVA à décaisser
Budget des décaissements
Budget général
 
Le budget des investissements
Analyser la rentabilité
La valeur actuelle nette (VAN)
Le taux de rent. interne (TRI)
Budgétisation des inves.
 
Le budget des coûts salariaux
Analyse de la masse salariale
Effet de structure
Effet de noria
Effet report
 
Le contrôle des réalisations
Analyse des écarts
Reporting et tableaux de bord
Recoupement avec la comptabilité financière
Surplus de productivité globale
 
Fermer
X
Petit contrôle de gestion

Le Contrôle de Gestion

  Selon le Plan Comptable Général, la comptabilité analytique est un mode de traitement des données dont les objectifs sont de connaître les coûts des différentes fonctions de l'entreprise, de déterminer les bases d'évaluation de certains éléments du bilan de l'entreprise, d'expliquer les résultats, d'établir des prévisions de charges et de produits et d'expliquer les écarts éventuels entre ces prévisions et les réalisations.

  Le contrôle de gestion a longtemps été un système de gestion interne à l'entreprise mais la tendance actuelle est à la normalisation et l'internationalisation, par exemple en 1984 (01 mars) avec l'obligation pour les entreprises d'une certaine taille d'établir certains documents prévisionnels (compte de résultat, plan de financement...) et de les fournir aux organes de contrôle. Pour être mis en place au sein d'une organisation, le contrôle de gestion doit pouvoir disposer des informations nécessaires. Celles ci sont obtenues des autres fonctions : la comptabilité, la finance, la mercatique, les ressouces humaines...

  • quelques chiffres significatifs sont plus efficaces qu'une
        documentation qui n'est pas consultée faute de temps
  • un renseignement approximatif et rapide est plus utile
        qu'un renseignement plus exact mais connu trop tard

Champ d'application - Période de calcul - Contenu des coûts


Champ d'application

Un coût peut être calculé selon différents regroupements. Les champs d'application énoncés par le PCG sont :

  • la fonction économique (coût de l'administration, de la production, de la distribution...)
  • le moyen d'exploitation (coût par atelier, par magasin, par rayon...)
  • l'activité d'exploitation (coût par produit vendu, par service rendu...)
  • la responsabilité (directeur général, directeur technique, directeur commercial, chef d'atelier...)
  • autres champs d'application.


Période de calcul

Un coût peut être calculé avant la période (coût préétabli) ou une fois la période écoulée (coût constaté / réel).


Les prévisions
Ajustement linéaire, probabilités, budget de production, des ventes et des investissements...
  Le contrôle des réalisations
Analyse des écarts, tableaux de bord, surplus de productivité globale...


Contenu du coût

Les calculs peuvent refléter plusieurs types de coûts selon leur contenu :

  • coût complet traditionnel : comprend toutes les charges de la comptabilité générale,
  • coût complet économique : calculé sur la base de la comptabilité générale mais avec certains ajustements (voir ci-dessous),
  • coût variable (direct costing) : comprend uniquement les charges variables,
  • coût direct (direct costing évolué) : charges variables + charges fixes directes (imputables sans retraitement),
  • IRCF (imputation rationnelle des charges fixes) : charges variables + charges fixes affectées selon un coefficient d'activité.

vous devez être inscrit pour poster sur le forum, voir ou déposer des commentaires sur cette page. N'attentez pas, l'inscription sur le site est gratuite !


© Cédric MICHEL - conseil & création ( 2003 / 2017 )