Forums | Contact | Plan du site Menu Accueil » Finance « Besoin en fonds de roulement normatif

Inscription - Connexion

Pseudo:
Pass:
Se souvenir de moi


 
La finance de marché
Le marché monétaire
Le marché actions / obligations
Les marchés dérivés
Gestion de portefeuille
Gestion des risques
 
Analyse de l'activité et des résultats
Soldes int. de gestion (SIG)
Capacité d'autofinancement
Analyse qualitative de l'activité
Le compte de résultat
 
Analyse de la structure financière
Présentation du bilan
Analyse par les ratios
Bilan fonctionnel
FRNG, BFR et trésorerie
Bilan financier
coût du capital et valeur de l'entreprise
 
Les tableaux de financement
Présentation générale
Le tableau de financement
Optique pool de fonds
Le tableau de flux OEC
Le tableau des flux CDB
Tableau pluriannuel (TPFF)
 
Autres outils de diagnostic
Analyse de la liquidité
Risques d'exploitation, financier et de faillite
 
Evaluation de l'entreprise
Approche comptable
Méthode du goodwill
Flux de liquidité prévisionnels
Méthode de capitalisation
Autres méthodes
 
Investissement et financement
Evaluation des projets d'inves.
Sources de financement
Modes de financement
 
Planification et gestion financière
Le BFR normatif
Plan de financement
Prévisions de trésorerie
Financements et placements CT
 
Fermer
X

Le besoin en fonds de roulement normatif

  Nous avons évoqué dans une fiche précédente le calcul du besoin en fonds de roulement. L'inconvénient de cette méthode est que les calculs se basent sur la valeur des postes à une date fixe. Or les stocks, les créances clients, les dettes fournisseurs... pris en compte dans le calcul du BFR, sont des poste en évolution constante ! L'objectif du BFR normatif est donc de pallier à et inconvénient.

Le principe est donc simple : baser le calcul sur les montants moyens de chaque postes sur l'année.

La méthode l'est un peu moins : pour chaque composante, on va calculer un délai moyen et un coefficient de pondération moyen.

On peut être amené à raisonner globalement ou en séparant la partie variable de la partie fixe (le plus probable).


BFR normatif en raisonnant globalement


Lors d'un examen (DECF par exemple), les délais peuvent être donnés ou calculés mais les coefficients seront à calculer (raisonnement annuel ou unitaire) dans la majorité des cas.

Stock moyen = ( stock initial + stock final ) / 2
Coût d'achat
= Achats
+/- Variation de stocks
Coût de production
= Coût d'achat des matières consommées
+ Charges de production HT décaissées
- Production stockée
- Production immobilisée

 

Rappel :
·
·
·

Emplois Partie variable (ou totalité si pas de distinction)
Délais Coefficients
Stocks de matières premières ( Stock moyen de matières premières / Coût d'achat HT des matières premières consommées ) * 360 Coût d'achat HT des matières premières consommées / Chiffre d'affaires HT (1)
Stocks de marchandises
( Stock moyen de marchandises / Coût d'achat HT des marchandises vendues ) * 360 Coût d'achat HT des marchandises vendues / Chiffre d'affaires HT (1)
Stocks de produits finis ( Stock moyen de produits finis / Coût de production HT des produits finis vendues ) * 360 Coût HT de production décaissé des produits vendus (2) / Chiffre d'affaires HT (1)
Stocks de produits en cours ( Stock moyen de marchandises / Coût d'achat HT des marchandises vendues ) * 360 Coût HT de production décaissé des produits en cours (2) / Chiffre d'affaires HT (1)
Créances clients ( Créances clients et compts rattachés / Chiffre d'affaires TTC total ) * 360 Chiffre d'affaires TTC (3) total / Chiffre d'affaires HT (1)
Voir cas spécifique si les clients règlent à des dates différentes (4) . Idem, pour chaque client.
TVA déductible La TVA décaissée, calculée en fin de mois, est en général réglée au cours du mois suivant. Le délai moyen est donc égal à 15 (la moitié du mois) + date de paiement de la TVA [Exemple] . Total TVA déductible / Chiffre d'affaires HT total
Acompte sur salaire (si versé avant le 15 du mois) La part de salaire versée avant le 15 du mois (ne pas confondre avec le 15 du mois suivant) se traduit par un emploi pour l'entreprise. Dans ce cas, le délai correspond à la date de versement (1 à 14).  
Encaisse de transaction Il s'agit du fonds de caisse moyen (nécessaire pour rendre la monnaie aux clients). On ne calcule ni délai ni coefficient. On inscrit directement la ressource en jours de CA HT.
( Montant moyen du fonds de caisse / CAHT ) * 360

Ressources Patie variable (ou totalité si pas de distinction)
Délais Coefficients
Fournisseurs de matières premières ( Dettes fournisseurs de matières premières / Achats nets TTC de matières premières ) * 360 Prix d'achat TTC des fournisseurs de matières premières / Chiffre d'affaires HT (1)
Autres fournisseurs ( Dettes fournisseurs des charges diverses / Achats nets TTC de charges diverses ) * 360 Prix d'achat TTC des fournisseurs de charges diverses / Chiffre d'affaires HT (1)
Voir cas spécifique si les fournisseurs règlent à des dates différentes (4) . Idem, pour chaque fournisseur.
Salaires nets (5) Bien se rappeler que la partie versée avant le 15 du mois est portée en emplois ! Si tout ou partie (acompte) du salaire est versé entre le 15 au 30 du mois, le délai est égal à la date de versement - 15 [Exemple] .
Pour le reste du salaire, le principe est le même que pour la TVA déductible.
Salaire (ou acompte) net versé / Chiffre d'affaires HT total
Charges sociales (5) Le principe est le même que pour la TVA déductible. Charges sociales (salariales et patronales) / Chiffre d'affaires HT total
TVA collectée Le principe est le même que pour la TVA déductible. Total TVA collectée / Chiffre d'affaires HT total
Crédit d'escompte Si une banque accorde un crédit d'escompte à l'entreprise, on ne calcule pas de délai ni de coefficient. On inscrit directement la ressource en jours de CA HT.
( Montant du crédit d'escompte / CAHT ) * 360

 

1. Il est possible de raisonner globalement (coût total / CA HT total) ou unitairement (coût d'achat des matières utilisées pour un produit / Prix de vente unitaire HT).
2. On parle ici de coût de production décaissé; il ne faut donc pas tenir compte des amortissements.
3. Bien vérifier si le sujet ne précise pas qu'une partie du chiffre d'affaires est lié à l'exportation. Comme il n'y a - en principe - pas de TVA sur les exportations (voir cours de fiscalité), il faudrait retenir le montant HT et non TTC pour cette part.
4.

5. L'énoncé peut ne donner que le montant global des charges salariales. Une illustration de ce problème dans l'examen de 1998, société Hendric, second dossier : charges de personnel + charges sociales = 7.425.000 € , les charges salariales représentent 20% du salaire brut et les charges patronales représentent 35% du salaire brut.
Résolution :
· salaire brut = 7.425.000 / 1,35 = 550.000 €
· charges patronales = 550.000 * 0,35 = 192.500 €
· charges salariales = 550.000 * 0,20 = 110.000 €
· salaire net = 550.000 * 0,80 = 440.000 €

 


BFR normatif en séparant partie variable de la partie fixe


Lors d'un examen (DECF par exemple), les délais peuvent être donnés ou calculés mais la difficulté tient dans le calcul des coefficients. Contrairement à la méthode précédente, il est nécessaire de distinguer la partie variable (à calculer ; raisonnement annuel ou unitaire) et la partie fixe (on calcule ici le montant des charges fixes par jour, non un coefficient).

 

Partie variable

Eléments Délais Coefficients
Stocks    
     
     
     
     
     
     
     
     

 

 

Eléments variables des emplois :

·

Eléments fixes des emplois :

 

Eléments variables ressources des :

 

Eléments fixes des ressources :

vous devez être inscrit pour poster sur le forum, voir ou déposer des commentaires sur cette page. N'attentez pas, l'inscription sur le site est gratuite !


© Cédric MICHEL - conseil & création ( 2003 / 2017 )