Forums | Contact | Plan du site Menu Accueil » Finance « Tableau pluriannuel des flux financiers (TPFF)

Inscription - Connexion

Pseudo:
Pass:
Se souvenir de moi


 
La finance de marché
Le marché monétaire
Le marché actions / obligations
Les marchés dérivés
Gestion de portefeuille
Gestion des risques
 
Analyse de l'activité et des résultats
Soldes int. de gestion (SIG)
Capacité d'autofinancement
Analyse qualitative de l'activité
Le compte de résultat
 
Analyse de la structure financière
Présentation du bilan
Analyse par les ratios
Bilan fonctionnel
FRNG, BFR et trésorerie
Bilan financier
coût du capital et valeur de l'entreprise
 
Les tableaux de financement
Présentation générale
Le tableau de financement
Optique pool de fonds
Le tableau de flux OEC
Le tableau des flux CDB
Tableau pluriannuel (TPFF)
 
Autres outils de diagnostic
Analyse de la liquidité
Risques d'exploitation, financier et de faillite
 
Evaluation de l'entreprise
Approche comptable
Méthode du goodwill
Flux de liquidité prévisionnels
Méthode de capitalisation
Autres méthodes
 
Investissement et financement
Evaluation des projets d'inves.
Sources de financement
Modes de financement
 
Planification et gestion financière
Le BFR normatif
Plan de financement
Prévisions de trésorerie
Financements et placements CT
 
Fermer
X

Tableau pluriannuel des flux financiers


Présentation du tableau
Présentation et analyse des principaux soldes dégagés par le tpff.
Construction du tableau
Construction du tpff à partir des éléments comptables (bilans, compte sde résultat et annexes).


Présentation du tableau pluriannuel des flux financiers (TPFF)

Eléments N N-1
Valeur ajoutée du PCG    

+ Subvention d'exploitation
- Impôts, taxes et versements assimilés
- Charges de personnel (charges sociales comprises)

   
= Excédent (ou insuffisance) brut d'exploitation (EBE ou IBE)    
- Variation des stocks    
= Excédent sur opérations (ESO)    

+ Variation des dettes d'exploitation
- Variation des créances d'exploitation

   
= Excédent de Trésorerie d'exploitation (ETE)    
- Investissements d'exploitation    
= Disponible après financement interne de la croissance (DAFIC) - [ A ]    
Variation des dettes financières
- Charges financières décaissables
- Impôt sur les sociétés
- Participation des salariés
   
= Solde financier - [ B ]    
Soldes de Gestion - [ C = A + B ]    

Transfert des charges d'exploitation
+ Autres produits de gestion courante
+ Produits financiers encaissables
+ Prix de cession et/ou réduction des immobilisations
+ Compte 778
+ Transfert de charges exceptionnelles
+ Produits exceptionnels sur opérations de gestion
- Charges de gestion courante
- Charges exceptionnelles sur opérations de gestion
- Compte 678

+ Augmentation des capitaux propres
+ Augmentation des autres capitaux propres
- Distribution mise en paiement au cours de l'exercice
- Acquisition d'immobilisations financières
- Charges à répartir sur plusieurs exercices
- Diminutions des capitaux propres

+ Variation des dettes hors exploitation (cf bilan fonctionnel)
- Variation des créances hors exploitation (cf bilan fonctionnel)

   
TOTAL autres éléments - [ D ]    
Variation disponible - [ C + D ]    

 

ETE : l'Excédent de Trésorerie d'Exploitation représente la trésorerie dégagée grâce à l'exploitation.
L'ETE doit normalement être supérieur à zéro.

DAFIC : il permet de savoir si l'ETE est suffisant pour assurer le financement des investissements d'exploitation.
Il devrait être supérieur à zéro en moyenne sur plusieurs exercices (indique donc si l'enreprise est capable d'autofinancer ses investissements d'exploitation).

Si le DAFIC est inférieur à zéro, il faut rechercher les causes possibles : EBE insuffisant (cf SIG), BFRE trop important (cf bilan fonctionnel), investissements non rentables...le solde financier ci-dessous montre comment l'entreprise y a remédié (nouveaux emprunts, augmentation de capital...).

Le solde financier : montre quelle a été la politique financière de l'entreprise.
Il devrait être en moyenne légèrement supérieur à zéro.
Si < 0 : l'entreprise est peut-être en phase de désendettement ou le DAFIC était suffisamment impotant,
Si > 0 : l'entreprise a fait appel à un financement externe (quelle est la situation du DAFIC ? ).

Le solde de gestion :
- un solde de gestion > 0 peut refléter la bonne situation financière de l'entreprise. Il faut toutefois vérifier qu'elle n'ait pas sous-investi ce qui pourrait lui être préjudiciable. Bien sûr, il faudra vérifier à quoi ce solde a été utilisé (suite du tableau),
- un solde de gestion < 0 reflète la non-rentabilité des investissements d'exploitation. Il faudra donc veiller à l'amélioration de cette situation sur les exercices à venir.

Le total des autres éléments : ce solde, indépendant des précédents, regroupe tous les éléments du tableau de financement dont il n'a pas été tenu compte ci-dessus.

La variation du disponible ... on retrouve ce solde :
- dans le bilan fonctionnel (même signe),
- dans le tableau de flux du PCG (signe inverse).


Construction du tableau pluriannuel des flux financiers (TPFF)

Cession d'immobilisation : voir prix de cession (renvoi du compte de résultat / annexe)

Cession ou réduction :
= voir prix de cession des immobilisations financières
+ remboursement des prêts (274) accordés par l'entreprise (1)
+ ECA - ECP - IC immo financières

(1) Ligne prêt de l'actif immobilisé

Capital ou apports :
= Augmentation de capital ou partie appelée en N
+ augmentation primes d'émission et de fusion
- réserves incorporées au capital

Augmentation des autres capitaux propres :
= augmentation des avances conditionnées (si elles sont à inscrire en capitaux propres, cf bilan fonctionnel)
+ subventions reçues en N (1)

(1) Annexe ou [ bilan (N) - bilan (N-1) - diminutions (compte 777) ]

Augmentation des dettes financières :
= emprunts obligataires convertibles
+ autres emprunts obligataires
+ emprunts et dettes auprès des établissements de crédit (1)
+ emprunts et dettes divers (1)
+ valeur à neuf des biens pris en crédit bail en N
+ avances conditionnées (2)
+ comptes courants à LT (2)
+ prêts participatifs (2)

(1) Nous allons ici présener une méthode de calcul des emprunts et dettes divers. On appliquera la même méthode pour les emprunts et dettes auprès des établissements de crédit :

  N N-1
Emprunts et dettes divers du bilan comptable
+ E.C.P sur ces emprunts là (voir renvois ou annexes)
- E.C.A sur ces emprunts là (voir renvois ou annexes)
- Intérêts courus sur ces emprunts là (voir renvois ou annexes)
- Comptes banque et soldes créditeurs de banque inclus dans
   ces emprunts (voir renvois ou annexes)
   
  T1 T2

Total (N-1) / T2
+ Augmentations en N
- Diminutions en N
= Total (N) / T1

 

(2) La méthodologie sera la même pour ces trois postes :

Bilan (N-1) / T2
+ Augmentations en N (renvois, annexe ou ligne VJ extrait 2057)
- Diminutions en N (renvois, annexe ou ligne et VK extrait 2057)
= Bilan (N) / T1

 

(bilan (N) - bilan (N-1) + diminutions)

Diminutions des dettes financières :
= Part d'amortissement inclue dans les annuités de crédit bail enregistrées en N

vous devez être inscrit pour poster sur le forum, voir ou déposer des commentaires sur cette page. N'attentez pas, l'inscription sur le site est gratuite !


© Cédric MICHEL - conseil & création ( 2003 / 2017 )